Indila – Tourner dans le vide

Letra original / traducida

Tourner dans le vide

Il était brun, le teint basané
Le regard timide, les mains toutes abimées
Il taillait la pierre, fils d’ouvrier
Il en était fier, mais pourquoi vous riez ?
Non ne le jugez pas
Vous qui n’connaissez pas
Les vertiges et le labeur
Vous êtes faussement heureux, vous troquez vos valeurs

Lui il est tout mon monde et bien plus que ça
Seule, je crie son nom quand vient le désarroi
Et puis tout s’effondre quand il n’est plus là
J’aimerais tellement lui dire mais je n’ose pas
Lui qui m’fait…

Tourner dans le vide, vide
Tourner dans le vide, vide
Tourner dans le vide, il me fait tourner
Dans le vide, vide, vide
Tourner, tourner dans le vide
Tourner dans le vide, il me fait tourner

Qui peut bien me dire, ce qui est arrivé ?
Depuis qu’il est parti, j’n’ai pu me relever
Ce n’est plus qu’un souvenir, une larme du passé
Coincée dans mes yeux, qui n’veut plus s’en aller
Oh non, ne riez pas, vous qui n’connaissez pas
Les vertiges et la douleur
Ils sont superficiels, ils ignorent tout du cœur

Lui, c’était tout mon monde, et bien plus que ça
J’espère le revoir là-bas dans l’au-delà
Aidez-moi, tout s’effondre puisqu’il n’est plus la
Sais-tu mon bel amour, mon beau soldat
Que tu m’fais?

Tourner dans le vide, vide
Tourner dans le vide, vide
Tourner dans le vide, tu me fais tourner
Dans le vide, vide, vide
Tourner, tourner dans le vide
Tourner dans le vide, il me fait tourner

Il me fait tourner dans le vide, tourner dans le vide
Tourner dans le vide, il me fait tourner dans le vide, il
Tourner dans le vide, tourner dans le vide
Tourner dans le vide, il me fait tourner
Tourner dans le vide

Autores de la canción: Deneyer Karim / Sedraia Adila / Koeu Pascal Boniani


Girar en el vacío

Era moreno, de tez bronceada
La mirada tímida, las manos dañadas
Era un cantero, hijo de un obrero
Estaba orgulloso de ello, pero ¿por qué te ríes?
No, no lo juzgues
Tú que no conoces
Los vértigos y la fatiga
Eres falsamente feliz, estás intercambiando tus valores

Él es todo mi mundo y mucho más que eso
A solas, grito su nombre con consternación
Y luego todo se desmorona cuando él se va
Me encantaría decírselo, pero no me atrevo
Lo que me hace

Girar en el vacío, vacío
Girar en el vacío, vacío
Girar en el vacío, me hace girar
En el vacío, vacío, vacío
Girar, girar en el vacío
girar en el vacío, me hace girar

¿Quién puede decirme qué ha pasado?
Desde que se fue, no he podido levantarme
Es solo un recuerdo, una lágrima del pasado
Pegado a mis ojos, que no quieren que se vaya
Oh no, no te rías, tú que no conoces
Los vértigos y el dolor
Son superficiales, no saben nada del corazón

Él era todo mi mundo, y más que eso
Espero volver a verlo allí en la otra vida
Ayúdame, todo se desmorona desde que él ya no está
¿Sabes mi hermoso amor, mi hermoso soldado
lo que me haces?

Girar en el vacío, vacío
Girar en el vacío, vacío
Girar en el vacío, me haces girar
En el vacío, vacío, vacío
Girar, girar en el vacío
Girar en el vacío, me hace girar…

Me hace girar, girar en el vacío
Girar en el vacío, me hace girar en el vacío, él
Girar en el vacío, girar en el vacío
Girar en el vacío, me hace girar…
Girar en el vacío

Compartir...

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

© 2021 LetrasTraducidas.org | Aviso Legal | Política de Cookies | Feed RRS | Contacto